/

le blog

des conversations

  • conversationsdesfuturs

Amélie Bohas : 4 scénarios prospectifs pour le travail en 2030

Mis à jour : 30 sept. 2019

Amélie Bohas, Maître de Conférences en management à l'Université d'Aix-Marseille, a présenté les résultat d'une étude co-écrite avec F-X de Vaujany, S. Carton et J. Fabbri (membres d'un groupe de recherche international sur les nouveaux espaces collaboratifs) L'étude intégrale en question est accessible ici.


Quelles seront les atmosphères de travail et de vie en 2030 ? Avec quels émotions et affects travailleront nous ensemble ? Amélie Bohas a présenté les résultats d'une étude portant sur l'interaction entre acteurs, activités et atmosphères :


Celle-ci a pour point de départ plusieurs paradoxes :

- la mobilité (toujours plus de déplacements pour des raisons de travail) vs. sédentarité (jamais on a passé autant de temps assis au travail, en réunion... et cela cela a des effets sur la santé)

- la digitalisation (monde désincarné, corps virtualisés type avatars, clones) vs. la corporaéité (que va-t-on faire de nos corps ?)

- politiques de création de l'emploi vs. persistance du chômage de masse : besoin de revenir au sentiment d'utilité sociale, retrouver le sens du / au travail et les activités utiles à mener pour demain.


Le sens du travail naît de la relation entre des acteurs, pris dans des activités, constituant - par leurs affects - l'atmosphère d'un lieu. Ainsi un espace de coworking n'est pas innovant pour les activités qui s'y tiennent (ce sont souvent les mêmes qu'ailleurs), mais apparait bénéfique et convivial pour les acteurs qui s'y rencontrent et l'atmosphère de travail agréable qui s'y crée.


4 scénarios pour le futur du travail


1. Freelancing : scénario d'une sous-traitance généralisée, acteurs plus libres et autonomes... mais au statut également plus précaire. Il associe le fait de travailler seul chez soi (sentiment de liberté mais aussi d'isolement) et des espaces de coworking (pour recréer du lien social). L'atmosphère associée est à la fois dans la compétition et la solidarité (vertus de l'échanges). C'est un scénario de mouvement : on ne cesse de courir d'un client, d'un lieu à un autre...

> Freelancia : persona incarnant ce scénario, celui d'une "plateformisation des relations" (où le sens échappe à l'acteur qui travaille, car les relations de travail sont régulées par une plateforme)


2. Salariat : scénario d'un encadrement fort du travail, prépondérance des titres et statuts (employé, manager). Flexi-sécurité où les temps de contractualisation tendent à diminuer (CDD). Le contrat continue à fixer collectivement les organisations, maintien de routines / rituels, des temps de réunion...

> Salaria : persona incarnant ce scénario - maintien d'une hiérarchie dans l'entreprise (périphérie flexibilisée aux travailleurs plus précaires et coeur du système davantage "protégé" par les contrats et les titres, fonctions d'encadrement ou de direction)


3. Solidarité / Revenu universel : une base commune pour vivre. Atmosphère plus collective, valorisation des communs (matériels ou connaissances à partager / faire ensemble). Le sens du travail prend le dessus : on se définit par son activité qui "fait sens", suivant une utilité sociale.

> Solidaria : persona incarnant ce scénario


4. Hybridation / slashers : nous sommes tous un peu salariés, auuto-entrepreneurs, pluri-actifs. Multiplication des formes de mécénat de compétences, multiples engagements... qui fragmentent la personne dans ses relations aux autres et des les lieux qu'elle fréquente. De nouvelles formes d'emploi / d'organisations émergent.

> Hybridia : persona incarnant ce scénario


Schéma de synthèse :


Amélie Bohas parle des futurs du travail car nous avons le choix entre ces scénarios : ce sont évolutions économiques et choix sociétaux influencent telle ou telle atmosphère... propice ou non à l'avènement d'un scénario plutôt que d'un autre.


Télécharger son support de présentation


Télécharger les chiffres clés des agences d'urbanisme


Facilitation graphique réalisée par Nicolas Gros :


conversations des futurs

les rencontres prospectives des agences d'urbanisme

Les 25 avril, 25 juin, 19 septembre et 24 octobre 2019

conversationsdesfuturs@gmail.com

04 88 91 92 03

© 2019 / AGAM-AUPA / Crédits photos : David Girard, Justine Gabriel